29 mai

J’allai faire un tour dans l’allée des bouquinistes. Concentrée, je lisais méticuleusement chaque titre de chaque bac de livres pour trouver la perle rare. J’arrivai à la mince section des livres en espagnol, en espérant y trouver mon compte. Je saisi un livre, sur lequel une autre main se posa en même temps. Surprise, je levai la tête, sans le lâcher. Une femme, la quarantaine, avec un très beau sourire ne le lâcha pas non plus. Nous nous regardâmes un instant. Puis elle brisa la glace.

-Comment on fait ? qu’elle me dit.

-Pile ou face ? tentai-je, pas très convaincue.

-Non. Celle qui en a le plus besoin doit l’avoir.

-Ok. J’en ai besoin pour mon cours d’espagnol.

-Mmm… bonne raison.

-Et vous ?

-Pour ma fille. Elle adore cette histoire.

-Elle parle espagnol ?

-Pas encore. Mais moi oui.

-Bon et bien, si c’est pour votre petite, je ne peux pas vraiment m’y opposer…

Prenez-le.

-Non. J’ai un marché à vous proposer. Vous êtes libre ce soir ?

-Eh oui…

-Très bien. 19h, chez moi. Amenez le livre.

Elle nota son adresse à l’intérieur de la page couverture. Et parti, sans même me dire son nom. Je contemplai le livre entre mes mains, le payai et le mis dans mon sac à dos en souriant.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s