Mademoiselle Margot

Ca sent le caramel et la noix de coco

Dans son appartement à mademoiselle Margot

Des tiges de tournesol sont accrochées au mur

D’où l’on voit quelque peu s’écailler la peinture

Sur sa table de chevet un livre de Rimbaud

Dont elle n’a même pas lu encore le premier mot

Une photographie en guise de marque page

Mais on y distingue mal les gens du paysage

Elle vit seule

Elle est encore vieille fille

Des tilleuls

Remplace sa famille

Pas d’amis

Plus de bas que de hauts

Dans la vie

De mademoiselle Margot

Il y a sur le balcon des jupes étendues

Qu’elle met souvent le soir pour plaire aux inconnus

Des bas bleus, jaunes ou roses pour colorer ses jambes

Qui en même en plein été sont plus blanches que blanches

Des cigarettes éteintes dans un vieux cendrier

Celles qu’elle n’a pas fumées simplement allumées

Une télé éteinte qui ne vaut pas de l’or

Un poste de radio dont jamais rien ne sort

Elle est belle

Malgré ses rides naissantes

Pas si vieille

Une post-adolescente

L’avenir

Lui fait parfois trop peur

Les sourires

Ne réchauffent plus son coeur

Et sur la table basse, au centre du salon

Un objet est posé près de l’accordéon

Elle le prend dans ses mains, le place sur sa tempe

La balle traverse son crâne et vient briser la lampe

Mademoiselle

Avait une vie tranquille

Une de celles

Que l’on suppose faciles

Le malfrat

Viendra chercher son corps

L’amènera

Près de celui de Laure

Advertisements
Publié dans :

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s